Une rubrique pour rire et sourire, parce que donner le sourire, c'est donner la Vie !

Les moines

les moines

 

Après celle de l'Abbé Bête, voici l'histoire de l'abbé du Mont Saint Michel...


> > > Au Père Spicace,

 

Un grand malheur est arrivé à l'abbaye et j'ai la pénible mission de vous en faire part.

Mardi soir, pendant que l'abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l'abbé Quille perdit l'équilibre dans l'escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.

Les révérends pères, en perdant l'abbé Quille, perdaient leur seul soutien.

Un seul restait joyeux : le père Fide.

Quant à l'abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l'aide à comprendre ce qui s'était passé mais rien n'y fit.

Après l'accident de l'abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l'abbaye.

Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.

Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l'abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage. La messe fût dite sur une musique de l'abbé Thoven.

Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n'y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir.

A la fin de l'homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain:l'abbé N'Pé.

Après la messe, une grande discussion s'engagea pour le transport de la bière : l'abbé Canne et l'abbé Trave voulaient passer par les champs Le Père Clus s'y opposa.

L'abbé Casse en fut enchanté.

Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.

Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

Finalement on décida que, comme à l'accoutumée, l'abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l'absence du Père Missionnaire, l'abbé Nédiction donna l'absolution.

le Père Venche et l'abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.

Celle-ci fût recouverte d'une belle pierre tombale préparée par l'abbé Tonneuse.

Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.

Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.

L'abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.

La Mère Cédés , invitée pour l'occasion, fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.

À l'arrivée, le Père Sil et l'abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du Saint Doux.

Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun pût se remettre de ses émotions.

 

Signé: L'abbé BICI

 

 

 

L’Évangile en pratique :

 

               

Un homme attrape un voleur dans sa cuisine la nuit et le voleur coincé lui dit :

Souviens-toi de ce que j’ai dit dans la Bible : « je viendrai comme un voleur dans la nuit. Restez éveillés ». Je suis revenu et cette fois dans ta maison. Tu es béni entre tous les hommes car tu es resté éveillé comme je l’avais dit.

Et l’homme regarda le voleur avec sourire cruel et lui dit : « Désolé Jésus, tu es encore tombé dans la maison de PONCE PILATE »

 

 

 

 

La qualité de vie….Jusqu’où ?:    

   

              

      Une nouvelle morgue est inaugurée dans une grande cité en Afrique. Enfin, c’est un soulagement pour la population. Alors demande un journaliste au maire de la ville, que pouvez-vous dire après cette inauguration ?

Monsieur le maire : «  Nous sommes contents car désormais nous pouvons améliorer les Conditions de Vie de nos Morts ».  

 

 

 

 

 

Moïse à la pêche

 
 

 
 
 
 
 

La roue tourne...

 
 
 
 
«Simplement parce que l’essieu ne bouge pas, la roue tourne. C’est le principe du non-agir qui meut toute chose»
Lao Tseu
 
« …Gloire à Dieu dans l’essieu… ! »
 
 
 
 
 
 

Noël...

 

 

Sympa la prière avant de dormir...

 

 
 
 

Monsieur le curé...

 
 
 
 
 

Pour le carême...

 
 
 
 
 

Quand l'église a de l'humour!...

 

 

 

 

 

Présents à l'église

 

Aïe, Aïe, Aïe !

Mais que se passe-t-il ? Où sont-ils donc tous passés ?

 

 

 

 

Quand des travaux peuvent prêter à sourire...

 

Mise en conformité électrique de l'église de Damazan

 

 

 

 

 

 

La Petite Fille

 

 

2013 19 22 La petite fille

Une petite fille marchait tous les jours pour aller et revenir de l'école.

Bien que ce matin-là, des nuages se formaient, elle se rendit à pied à son école. Durant l'après-midi, les vents s'élevèrent et les éclairs apparurent.

Inquiète, la Maman , s'empressa de prendre la route, en voiture, vers l'école. En route, elle vit apparaître sa petite, qui, à chaque éclair, s'arrêtait, regardait en haut et souriait. Quelques éclairs se succédèrent rapidement et, chaque fois, l'enfant regardait vers l'éclair et souriait. Sa mère parvint à ses côtés, baissa sa fenêtre et lui demanda : Mais,que fais-tu là? L'enfant de répondre: "J'essaie d'être belle, car Dieu n'arrête pas de me prendre en photo ! "

 

 

 

 

Un peu d'humour : la Résurrection de Jésus, version 2013

 

A l'heure des réseaux sociaux, rien n'échappe aux smartphones !

 

 

04-01_-Resurrection-du-Christ-Humour.jpg

 

*************************

 

Pape-Francois-1er.jpg

 

 

 

La Bible et le Téléphone Portable

 

 

Bible-vs-telephone-portable.jpgPouvez-vous imaginer ce qui se passerait si nous traitions la Bible de la même manière que nous traitons notre téléphone portable ?

Si nous transportions la Bible dans notre porte-documents, dans notre mallette, à la ceinture ou dans la poche de notre veste ?…

Si nous y jetions un coup d’œil plusieurs fois par jour ? …

Si nous retournions la chercher quand nous l’avons oubliée à la maison ou au bureau ? …

Si nous l’utilisions pour envoyer des messages à nos amis ? ...

Si nous la traitions comme si nous ne pouvions plus vivre sans elle ? …

Si nous l’emmenions en voyage, au cas où nous aurions besoin d’aide ou de secours ? … Si nous y mettions la main en cas d’urgence ?

 

Contrairement au téléphone portable, la Bible a toujours du réseau.

Nous pouvons nous y connecter dans n’importe quel endroit.

Nous n’avons pas besoin de nous soucier du manque de crédit, parce que Jésus a déjà payé la facture, et les crédits sont illimités.

Encore mieux : la communication n’est jamais coupée, et la batterie est chargée pour la vie entière.

 

Numéros d’urgence :

Si vous êtes triste, composez * Jean 14.

Si les gens parlent contre vous, composez * Psaume 27.

Si vous êtes énervé, composez * psaume 51.

Si vous êtes inquiet, composez * Matthieu 6, 25-34.

Si vous êtes en danger, composez * Psaume 91. Si Dieu vous semble loin, composez * Psaume 63

Si votre foi a besoin d’être fortifiée, Composez * Hébreux 11.

Si vous êtes solitaire et apeuré, Composez * Psaume 22.

Si vous êtes dur et critique, composez * 1 Corinthiens 13.

Pour connaître le secret du bonheur, composez * Colossiens 3,12-17

Si vous vous sentez triste et seul, composez * Romains 8,31-39

Si vous désirez la paix et le repos, composez * Matthieu 11,25-30

Si le monde vous semble plus grand que Dieu, composez * psaume 90.

 

Notez ces numéros dans votre agenda !

Ils seront peut-être importants pour vous à un moment de votre vie !!!

Et passez-les à d’autres : il se peut qu’un de ces numéros d’urgence sauve une vie !!!

 

 

************************* 

 

 

Voeu-de-pauvrete.jpg

 

 

 

 

Histoire de pêche

 

 

peche.jpg

 

Un diocèse avait un évêque très bon, mais aussi très pointilleux sur la liturgie.

Il avait notamment grand souci de la beauté de la musique d’Église et une passion pour le plan-chant grégorien.

Tous ses prêtres ne partageaient pas son intérêt et son souci du détail; celui d’un des villages les plus éloignés de l’évêché, par exemple, était un passionné de pêche.

Un jour, l’évêque lui fit remarquer que c’était bien d’avoir un loisir; mais qu’il ne fallait pas y consacrer trop de temps.

Vexé, le curé lui répondit du tac au tac : ``Monseigneur, ouvrez l’Évangile, vous verrez qu'il n’est jamais question de chant.

Sauf une fois : et le coq chanta… Par contre, la pêche, on en parle à toutes les pages!`` Bonne Journée!

 


*************************

 

 

 

 

 

 

Dans le ventre de leur mère,

deux bébés discutent.

L'un est croyant l'autre non... une très belle réflexion

 

 

- Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?

- Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous attend après.

- Bébé 1 : .. tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ?

- Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d'histoires à propos de "l'autre côté"... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche.

- Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie... donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C'est comme ça, il faut l'accepter.

- Bébé 2 : Et bien, permets-moi de penser autrement. C'est sûr, je ne sais pas exacte

ment à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne pourrais rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

- Bébé 1 : "Maman" ? Tu veux dire que tu crois en "maman" ??? Ah ! Et où se trouve-t-elle ?

- Bébé 2 : Mais partout, tu vois bien ! Elle est partout, autour de nous ! Nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.

- Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident qu’elle n’existe pas.

- Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord, ça c'est ton point de vue. Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante. On peut sentir quand elle caresse notre monde. Je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement. ...

 

Cela rejoint ma pensée, nous sommes que de passage sur terre et que notre vraie vie est dans l'autre monde, ici bas nous sommes à l'école de la vie et que nous faisons un stage... bonne réflexion .

 

 

*************************

 

 

Lumiere.JPG

 

 

 

Signalitique spirituelle

 

Parfois, le « signe » n’a peut-être que le sens qu’on veut bien lui prêter ; mais pour qui a le regard attentif, le quotidien peut rapidement se remplir de ces fameux « clin Dieu » qui nous feront sourire.

Sur la route, par exemple, avez-vous déjà prêté attention à ce que les panneaux que vous croisez pourraient vous dire ?

Petite revue, ni sérieuse ni exhaustive, d’une ébauche de spiritualité signalétique. A vous de compléter la liste à votre guise...

 

11-19---Signes.jpg


 

 

 

Les coiffeurs n'existent pas...

 

 

coiffeur hommeUn homme entre dans un salon de coiffure pour se faire couper les cheveux et tailler sa barbe comme il le fait régulièrement. Il entame la conversation avec le coiffeur et les deux hommes discutent de sujets nombreux et variés.

Soudain, ils abordent le sujet de Dieu.

Le coiffeur dit : "Écoute, je ne crois pas que Dieu existe comme tu le dis."

"Pourquoi dis-tu cela?" répond le client.

"Bon, c'est facile, tu n'as qu'à sortir dans la rue pour comprendre que Dieu n'existe pas. Dis-moi, si Dieu existait, y aurait-il tant de gens malades? Y aurait-il tant d'enfants abandonnés? Si Dieu existait, il n'y aurait pas de souffrances ni de peines. Je ne peux penser à un dieu qui permet toutes ces choses."

Le client s'arrête un moment pour réfléchir mais il ne veut pas répondre pour éviter toute confrontation. Le coiffeur termine son travail et le client sort du salon.

Tout de suite après sa sortie, il voit un homme dans la rue avec de longs cheveux sales, une barbe longue et l'air vraiment négligé.

Le client retourne donc dans le salon et dit au coiffeur :"Tu sais quoi? Les coiffeurs n'existent pas."

"Comment ça ?!! Les coiffeurs n'existent pas?" demande le coiffeur.

 

"Ne suis-je pas ici et ne suis-je pas un coiffeur moi-même? Je viens de te couper les cheveux !"

"Non!" s’écrie le client. Ils n'existent pas parce que s'ils s'existaient, il n'y aurait pas de gens avec de longs cheveux et la barbe longue comme cet homme qui marche dans la rue. "

 

"Ah ! Les coiffeurs existent. Ce qui arrive, c'est que les gens ne viennent pas à moi."

 

"Exactement !" Affirme le client. "Tu l'as dit : DIEU existe. Ce qui arrive c'est que les gens ne vont pas vers LUI et ne LE recherchent pas, c'est pourquoi il y a tant de souffrances dans le monde."

 

 

  *************************

 

 

Nouvelle-Evangelisation.jpg

 

*************************

 

 

 

Religieuses

 

Quand la CGT et le couvent s'allient ! 

          

Voici deux lettres, toutes deux authentiques (novembre 2004)   

L'une a été écrite par Soeur M. moniale visitandine à Nantes.

La réponse est signée Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT.

 

 

 Lettre adressée par Soeur M. au siège national de la C.G.T.  

 

« Madame, Monsieur, Religieuse cloîtrée au monastère de la Visitationde Nantes, je suis sortie, cependant, le 19 juin, pour un examen médical. Vous organisiez, une manifestation. Je tiens à vous féliciter pour l'esprit bon enfant qui y régnait. D'autant qu'un jeune membre de votre syndicat m'y a fait participer ! En effet, à mon insu, il a collé par derrière sur mon voile l'autocollant ci-joint après m'avoir fait signe par une légère tape dans le dos pour m'indiquer le chemin. C'est donc en faisant de la publicité pour votre manifestation que j'ai effectué mon trajet. La plaisanterie ne me fut révélée qu'à mon retour au monastère. En communauté, le soir, nous avons ri de bon coeur pour cette anecdote inédite dans les annales de la Visitation de Nantes. Je me suis permise de retraduire les initiales de votre syndicat (CGT = Christ, Gloire à Toi). Que voulez-vous, on ne se refait pas. Merci encore pour la joie partagée. Je prie pour vous. Au revoir, peut-être, à l'occasion d'une autre manifestation

Soeur M. »

 

 

Réponse du secrétaire général de la C.G.T.

 

    

« Ma Sœur, Je suis persuadé que notre jeune camarade, celui qui vous a indiqué le chemin, avait lu dans vos yeux l'humanité pure et joyeuse que nous avons retrouvée dans chacune des lignes de votre lettre. Sans nul doute il s'est agi d'un geste inspiré, avec la conviction que cette pointe d'humour " bon enfant " serait vécue comme l'expression d'une complicité éphémère et pourtant profonde. Je vous pardonne volontiers votre interprétation originale du sigle de notre confédération, car nous ne pouvons avoir que de la considération pour un charpentier qui a révolutionné le monde. Avec tous mes sentiments fraternels et chaleureux.

Bernard Thibault, Secrétaire général de la CGT »

 

 

*************************

 

 

Faudrait-que-tu-m_ecoutes.jpg

 

 

 

 

Conversation spirituelle !

 

 

L'homme : Dieu ?     dieu_portable.jpg

Dieu : Oui ?

L'homme : Je peux te demander quelque chose ?

Dieu : Bien sûr !

L'homme : Que représentent pour toi, un million d'années ?

Dieu : Une seconde !

L'homme : Et un million d'Euros ?

Dieu : Un centime !

L'homme : Peux-tu me donner un centime ?

Dieu : Attends une seconde !

 

 

  *************************

 

 

    De-l-humour-a-la-Paroisse.jpg

 

 

" Seigneur, donne-moi le sens de l’humour,
donne-moi la grâce de savoir discerner une plaisanterie
pour que je tire quelque bonheur de la vie
et que j’en fasse part aux autres " ....

 

St Thomas Moore

 

Paroisse Sainte Croix des Confluents © 2015 -  Hébergé par Overblog