Retour des JMJ à Rio : "Un élan missionnaire !"

08-04_-_jmj.jpgRetour des JMJ à Rio : « Un élan missionnaire ! » pour 25 Lot-et-Garonnais


« Enchanté », « surpris », « ému », « ébahi », « touché »... les adjectifs ne manquent pas pour qualifier le ressenti des quelque trois millions de jeunes qui se sont rendus à Rio de Janeiro, au Brésil, du 23 au 28 juillet, afin de vivre les 28èmes Journées mondiales de la Jeunesse et rencontrer le nouveau Pape François. Anne, 20 ans et Pierre-Simon, 19 ans, étaient du voyage.

 

Ayant déjà vécu les JMJ à Madrid, en 2011, ces deux Agenais avaient hâte de retrouver cet instant de communion et de partage avec des peuples de jeunes venus du monde entier...

 

« Voir tous ces jeunes, des quatre coins du monde, attendre le Pape, et croire en Dieu, ça rassure, et cela donne de l'espoir dans l'avenir de la religion catholique ! » Anne, 20 ans et Pierre-Simon, 19 ans, reviennent tout juste des Journées mondiales de la Jeunesse de Rio. Venus avec vingt autres jeunes du diocèse d'Agen, ainsi que trois prêtres, ils ont vécu au préalable une semaine missionnaire, du 13 au 21 juillet, chez les Sœurs Marianistes à Campinas. « Nous logions à 200 m d'une favela, nous raconte Anne. Nous avons rencontré la population, dialogué, échangé et partagé avec elle. Cette rencontre nous a fait prendre conscience que nous vivions une jeunesse dorée et que nous avions beaucoup de chance d'être né en France ! ». Cette semaine fut également l'occasion de participer à un chantier solidaire. « Nous avons repeint leur église et joué avec les enfants », poursuit-elle. « Ce petit temps avait pour but de souder le groupe, découvrir la population brésilienne et prier afin de se préparer aux JMJ. »

 

Pas un centimètre de libre sur la plage de Copacabana...

 

Après cette semaine missionnaire direction Rio et ses trois millions de jeunes venus de tous les horizons. Pierre-Simon n'en a pas été surpris. « Il y a deux ans, aux JMJ de Madrid, j'avais été ahuri par cette foule. Là, au Brésil, j'étais moins étonné, l'ayant déjà vécu. En fait, j'avais surtout hâte de vivre un très grand moment de joie et de partage ». Même son de cloche pour Anne, même si elle avoue avoir été « sciée » par le monde sur la plage de Copacabana. « La nuit où nous avons dormi sur la plage, nous ne pouvions pas bouger le petit doigt. Il y avait des jeunes partout ! C'était très impressionnant et très émouvant de comprendre que nous étions tous là pour la même chose. » Aussi, à leurs côtés, se trouvait le groupe de jeunes qui venaient de perdre une de leur camarade dans l'accident d'un bus en Guyane. « C'était très touchant de les voir, là, malgré tout... », se souvient-elle.

 

Le Pape François... un grand-père serein

 

Remontés à bloc par ces rencontres mondiales, Anne et Pierre-Simon n'en oublient pas pour autant la situation de la religion catholique en France. « A Agen, les catholiques ne sont pas très nombreux et c'est une population assez âgée qui va à la messe », nous expliquent-ils. Mais malgré tout, ils ont envie d'avancer ! « Grâce à tous ces jeunes, nous nous sentons moins seuls. Et, le Pape nous a incités à devenir missionnaire pour partager la parole du Christ. Et, tous ensemble, cela nous semble plus facile ! » La rencontre avec le Pape reste un moment inoubliable pour ces deux jeunes catholiques. « Lors de son arrivée, le Saint Père était radieux. Il était serein. Il nous a dit 'bonjour' et ça m'a semblé sincère », confie Pierre-Simon. Anne, elle, le considère un peu comme « un grand-père qui nous tend la main pour avancer et aller vers l'autre dans un élan missionnaire. » Le Pape François a conclu ces rencontres mondiales en donnant rendez-vous aux jeunes à Cracovie en Pologne pour les prochaines JMJ.

Sybille Rousseau

Crédit Photo : Thibaud de la Serre

Publié sur aqui.fr le 03/08/2013

 

08-05_-_jmjchrist.jpgTémoignage d'une catéchumène

Je m’appelle Allyson Taioni, j’ai 20 ans et je suis jeune catéchumène à la paroisse de Notre Dame de Bon Encontre.

J’ai eu la chance de participer aux JMJ de Rio cet été, avec le diocèse d’Agen. Nous sommes partis trois belles semaines au Brésil. Cela a été une expérience unique et magique pour moi qui rentre dans la religion. Les trois prêtres présents m’ont apporté un enseignement qui a amélioré ma spiritualité : j’ai pu apprendre à prier le chapelet, à faire mes premières adorations et même mes premières « confessions ». Pour une simple novice dans la religion chrétienne catholique, j’ai appris énormément notamment sur moi-même, la vie de groupe, la méditation et le fait d’être aussi près de Jésus ; ça m’a fait m’épanouir et même grandir. Les JMJ m’ont apporté une grande richesse qu’elle soit humaine, grâce au rencontre d’une part avec les Brésiliens qui sont un peuple de Dieu, qui ont le cœur sur la main et une culture riche, et d’autre part avec les jeunes chrétiens du monde entier, notamment les Palestiniens, Israélites et Syriens présents sur la plage de Copacabana. Puis une richesse de la foi : j’ai été au plus près du Seigneur, j’ai prié pour ma famille, mes amis et toutes les personnes qui m’entourent au quotidien. La communion avec Jésus et Dieu, m’a apaisé et a fait grandir ma Foi.

 

Je suis fière de continuer le cheminement vers mon baptême. Je remercie les prêtres qui nous ont accompagnés, l’abbé John Hennessy qui suit mon parcours et qui est devenu un guide pour moi, et toute la communauté chrétienne d’être aussi pétillante et dynamique.La Paix du Christ !!!

Paroisse Sainte Croix des Confluents © 2015 -  Hébergé par Overblog