Notre Dame d’Ambrus, "Madone des Landes"

I08-20---ND-d-Ambrus.JPGl y a des lieux qui, plus que d’autres, portent à la prière, à l’adoration et à la contemplation. Ambrus est de ceux-là.


Le culte à Notre Dame d’Ambrus ou « Madone des Landes » remonte aux temps les plus anciens, aux origines chrétiennes de la région, au V° siècle. 
Marie est-elle descendue en ces lieux ? C’est le sujet d’un vieux cantique en langue du pays qui a traversé les siècles ! 

De céou en terro es descendudo
La Biergo ! La Biergo !
Din nostos lanos es bengudo
La May de Diou. 

Du ciel en terre est descendue
La Vierge ! La Vierge !
Dans nos Landes est venue
La Mère de Dieu 


 Notre Dame  d’Ambrus est placée sous le vocable de la Nativité, le 8 septembre. D’où le pèlerinage diocésain présidé chaque année par l’évêque d’Agen.

Mais, tout au long de l’année, les pèlerins viennent prier et se ressourcer à Ambrus :

Adoration du Très Saint Sacrement – Prière du Chapelet – Messe.
-  Tous les premiers samedis du mois et Fêtes de la Vierge Marie
-  Mois de mai et d’octobre : tous les samedis
-  Mois d’août : 15 août et tous les samedis jusqu’au pèlerinage 

 

08-20---nd-d-ambrus-2.jpg

 

L'église romane Notre-Dame d'Ambrus, dite « La Madone des Landes », possédait un trésor. Une niche de sa chapelle abritait « la statue miraculeuse », en bois de chêne-liège massif polychrome, représentant la Vierge tenant sur son bras gauche l'enfant Jésus.

L'origine de cette œuvre d'art datait du XVIe siècle. Cette histoire s'écrit à l'imparfait car la statue, volée en 1981 et retrouvée à la frontière italienne, à Vintimille, retrouvait sa place initiale, où des pilleurs s'en emparèrent à nouveau peu avant Noël 2006.

Sans illusion de la récupérer un jour, l'abbé Jean Dupré, recteur du sanctuaire, a demandé au sculpteur néracais Guy Zagni de réaliser une réplique de l'œuvre originale.

   

 

Une restauration nécessaire


08-20---Ambrus-sud.jpgConstruite au XIe siècle, cette église a été entièrement restaurée au début des années 1980 dans la sobriété qui en fait sa noblesse. Les ouvertures, qui avaient été murées, ont été rouvertes par Christian Boé, tailleur de pierres à Buzet, qui a aussi retrouvé « la porte des morts » par laquelle on les faisait sortir pour les porter au cimetière. De forme gothique, basse et étroite, elle tire son nom d'une phrase de l'évangile : « Elle est étroite, la porte qui mène à la vie éternelle. »

Des vitraux laissent percer la lumière dans l'église au très haut plafond de bois ressemblant à un pont de bateau. Le sol et l'autel ont aussi été refaits, pendant que la chapelle abritant la Vierge et l'enfant est éclairée par un ancien vitrail de la chapelle de l'hôpital agenais Saint-Jacques. Vitrail récupéré lorsque le Conseil général s'y installa. La restauration fut célébrée le 1er mai 1988 avec la consécration de l'autel par Mgr Saint-Gaudens.


Notre-Dame d'Ambrus pouvait accueillir de nouveau, dans les meilleures conditions, le traditionnel pélerinage du jour de la Nativité, le 8 septembre, et donner lieu à des messes dominicales au mois de mai ainsi que du 15 août au 8 septembre, contre le premier samedi de chaque mois le reste de l'année.

Marie est-elle descendue en ces lieux ? Les paroissiens ne s'interrogent plus ou aiment croire à la légende. 


08-20---Pelerinage-diocesain-Ambrus.JPGAmbrus : lieu de pèlerinage

Cette petite église champêtre est plus connue pour son pèlerinage annuel, le 2ème week-end de septembre, en l’honneur de la vierge.
Elle règne en costume Lourdais sur la fontaine
qui, selon l'histoire, abrite une source miraculeuse que Marie a enrichie du don de guérison.
 

Messe des familles présidée par l'évêque d'Agen, diverses interventions dés le samedi, temps de prière et exposition du très Saint Sacrement, bénédiction des voitures, sont au programme de ce moment très attendu.

Un apéritif clôt la célébration du dimanche sur la pelouse de l'église dominée d'un tilleul monumental et située à quelques pas de la fontaine.


Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le blog du Service Diocésain des Pèlerinages.

Paroisse Sainte Croix des Confluents © 2015 -  Hébergé par Overblog