Compte-rendu de la réunion d'information et de réflexion autour de l'accueil des réfugiés

         "Je demande à chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d'Europe d'accueillir une famille. L'Évangile nous appelle et nous demande d'être les prochains des plus petits et des plus abandonnés, à leur donner une espérance concrète».

 

          En ce dimanche 6 septembre, l'appel du Pape François retentit et résonne avec force dans le cœur de beaucoup. Et nous petite paroisse Sainte Croix des Confluents, face à l'immensité de cette tragédie, qu'avons-nous à proposer…? Très vite échanges, réflexion et concertation s'organisent. C'est à cet effet qu'une synthèse est proposée dans la soirée du 23 septembre.

         Nous ne sommes paradoxalement que 17 à nous retrouver; des personnes n'ont  pu nous rejoindre et s'en sont excusées. L'Évangile de St Luc 11,5-8 ("Parabole de l'ami qui se laisse fléchir") est tout d'abord soumis non pas à un débat, mais à notre réflexion personnelle et intérieure.

        Des membres d'associations telles que la Pastorale des migrants, le Secours Catholique…ont établi des contacts, rassemblé des informations:

-  L'Église de France s'exprime à travers le Conseil Permanent de la Conférence des Évêques.

Elle préconise l'accueil de tous les migrants politiques ou économiques, "il n’est pas acceptable de faire un tri qui viserait à en accueillir certains seulement." Réaliste également, elle souligne que "le seul appel à l’initiative privée ne saura suffire à résoudre la question des migrants. Il est nécessaire de s’engager dans des actions en véritable partenariat impliquant les forces vives de notre communauté nationale : État, collectivités locales, associations…" Notre Évêque Mgr Herbreteau s'inscrit dans cette logique.

-  Dans notre communauté paroissiale, un couple est prêt à mettre  une partie non occupée de son habitation à la disposition d'une famille.

-  De son côté, la municipalité d'Aiguillon s'engage également à accueillir des réfugiés et  fait appel à toutes les associations caritatives, dont la paroisse. Nous avons  affaire ici à une initiative étatique, dans un cadre juridique bien défini.

À Agen, des chrétiens des Églises catholique et protestantes de l'Agenais et membres de l'ACAT, du CCFD, de la Pastorale des migrants, de la Solidarité chrétienne, n'ont pas attendu ces récents et tragiques évènements. Dès le mois d'avril dernier, ils ont initié l'association "Bienvenue", pour venir en aide aux chrétiens et autres minorités persécutés par Daesh en Irak et en Syrie depuis 2014. Il s'agit là d'une initiative privée. Ils soulignent la grande difficulté à:

      -  gérer le quotidien avec tout ce qu'il suppose d'acclimatation au mode de vie local,      l'organisation des courses et l'accès aux aides alimentaires ...

     -  assurer l'accompagnement pour l'intégration sociale, la santé, l'apprentissage de la langue, la scolarisation des enfants ...

      -  accompagner les personnes dans des démarches administratives extrêmement complexes.

      -  réunir l'argent nécessaire pour subvenir à tous les besoins (difficulté actuelle pour payer le loyer).

Certains membres de notre communauté soulèvent légitimement une question qui leur paraît importante: accueillir, oui, mais avec discernement, donc des chrétiens uniquement, puisque ce sont eux qui sont persécutés. Ces personnes  peuvent rejoindre  par exemple des actions menées par l'Œuvre d'Orient qui soutient expressément les  chrétiens d'Orient.

 

Quelles conclusions apporter à la réflexion de cette soirée?

-  Si une association bien organisée a déjà du mal à conjuguer tous les paramètres cités plus haut, il faut absolument dissuader toute initiative strictement individuelle. Il ne s'agit pas de décourager  les bonnes volontés, mais de les associer à des structures déjà en place. Il convient également de donner un peu de son temps et de mettre les  compétences que nous pouvons avoir à leur service.

-  Notre paroisse, seule, ne peut assumer une telle entreprise. Veillons plutôt à l'articulation qui sera faite entre les mouvements et services concernés et à la liaison avec les pouvoirs publics. Si la municipalité nous sollicite, nous répondrons à ce moment-là.

-  Il ne s'agit pas d'engager toute la paroisse dans la démarche de la municipalité. Chacun se positionnera en son âme et conscience.

-  Tout ça…pour ça??? Oui… mais nous nous sommes découverts, riches de tous nos témoignages et diversité.  

                                                                                                              23 septembre 2015

                                                                                                 MJ de Lacvivier

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Paroisse Sainte Croix des Confluents © 2015 -  Hébergé par Overblog